14/02/2010

voir la prochaine éclipse totale du soleil d'un avion


 
lorsqu'on veut voir une éclipse totale du soleil, un des problèmes majeurs, c'est les nuages.
 
nuages = éclipse éclipsée !
 
Donc, on choisit souvent son lieu d'observation en fonction des statistiques météo, pas uniquement en fonction de l'accessibilité, la logistique de voyage, etc.
 
Ou alors, on prend les grands moyens.
On part au-dessus des nuages.
En avion.
 
non seulement on peut presque garantir de voir l'éclipse, mais on peut aussi de voir une éclipse qui dure plus longtemps.
Au sol, la phase d'éclipse totale dure en moyenne 2 minutes.
Elle peut durer quelques minutes de plus.
Mais au maximum, 7 minutes et demie. Pas plus.
 
il y a souvent eu des vols d'avion pour voir une éclipse en plein air. Voici quelques exemples:
 
Lors d'un vol supersonique dans le premier prototype Concorde , en 1973, ils ont vu une éclipse pendant plus d'une heure !
 
1999, le 11 aout. Eclipse totale sur l'Europe.
Deux vols en Concorde au-dessus de l'Atlantique.
 
2003.
Moi, j'ai vu une fois une éclipse depuis un avion. Ce fut l'éclipse annulaire de Mai 2003. Elle était visible en Islande et au Groenland, ainsi qu'au nord de l'Ecosse. J'ai réussi à trouver un avion de ligne qui devait passer par-dessus le Groenland et l'Islande, au moment de l'éclipse. Le vol Northwest 64, de Seattle à Amsterdam. J'ai vu l'éclipse depuis l'avion.
Ce ne fut pas un vol charter pour voir l'éclipse, mais un simple "hasard", une coincidence, un vol de ligne "normal".. En effet, lorsque nous sommes partis de Seattle, le pilote et l'équipage ignoraient que nous allions voir une éclipse sur ce vol.
 
6 mois plus tard, en novembre 2003, il y avait une éclipse totale solaire en Antarctique. Je me trouvais sur un brise-glace russe, le Kapitan Khlebnikov,  au large des côtes.
 
le spectacle et le voyages étaient magnifiques, mais on a eu quelques nuages pour l'éclipse...  ;-(
 
Mais il y avait deux avions qui ont survolé, en eclipse charter, une zone de l'Antarctique et ils ont vu l'éclipse , en plein air.
L'un des deux avions était un 747 de la Quantas, parti, je crois, de Melbourne.
 
L'autre, un avion LAN CHILE, était parti d'Amérique du Sud
 
un autre avion, russe, s'était posé à la base Novolazarevskaya :
 
 
en 2008, je redescendais du Pôle Nord
sur un autre brise-glace russe, le nucléaire 50 LET POBEDY, lorsque j'ai vu l'éclipse totale dans la Mer de Barents, au large de Novaya Zemlya.
 
Pour voir cette éclipse, un autre avion , de la LTU, parti d'Allemagne, survolait le Pole Nord et vit l'éclipse dans les airs.
 
 
 
alors, pour la prochaine éclipse en avion, il y a dejà deux propositions au choix :
d'abord, ce vol :
 
ce vol part depuis El Calafate, en Patagonie, et l'éclipse sera observée en vol au-dessus du Pacifique.
 
L'éclipse passe aussi sur El Calafate, mais on n'est pas certain d'y voir le soleil noir,  car le 11 juillet c'est l'hiver à Calafate, comme janvier à Genève,  et le risque de nuages est assez important. Aussi, l'éclipse totale a lieu juste avant le coucher du soleil, et ainsi le soleil se trouve à peine au-dessus de l'horizon, ce qui augmente le risque  de cacher le soleil derrière des nuages et / ou des montagnes.
 
Ensuite, je viens d'apprendre ceci, assez remarquable :
un vol au départ de Papeete pour aller chercher l'ombre lunaire à 2500km à l'est de Tahiti et obtenir plus de 9 minutes d'éclipse totale en plein air.... Historique !
 
Va vraiment falloir gagner au lotto ...
 
bon vol !

Les commentaires sont fermés.